Casting

Marine Petit

Ancienne étudiante en BTS Assistant Manager, Licence Gestion des Organisations et étudiante partie en Erasmus

GESCIA

Les valeurs sportives sont ancrées en moi...

A travers la web série « Les Sportives », la CCI Paris-Ile-de-France vous plonge au coeur des 18 écoles parisiennes de son réseau. Découvrez les portraits d’étudiantes passionnées de sport qui mènent plusieurs combats de front. Marine Petit, ancienne gymnaste talentueuse, a pleinement réussie sa reconversion après des études épanouissantes au sein de l’école GESCIA.

Il y a une vie après le sport de haut niveau et Marine Petit le démontre tous les jours. Fille d’un père également gymnaste, la native de Saint-Vallier s’est constituée un joli palmarès durant sa carrière. Huit fois titrées au championnat de France élite, l’ex-spécialiste de la poutre avait accroché une médaille de bronze européenne il y a dix ans. Installée au sein de l’équipe de France, « Mimi » ou « Mimoune », comme on la surnomme, avait participé aux olympiades de Pékin en 2008. Jusqu’à une vilaine blessure au genou qui l’a contrainte à tout arrêter.

 

Une expérience enrichissante

Tout cela appartient donc désormais au passé. « Aujourd’hui, je ne pratique plus la gymnastique, je n’ai plus le temps, concède Marine Petit. Mais je suis contente de mon parcours. Ma seule frustration est d’avoir échoué à deux reprises au pied du podium au championnat d’Europe. J’ai touché du doigt la troisième place…À part cela, je garde à l’esprit une expérience magnifique, très enrichissante qui a fait la personne que je suis aujourd’hui. »

Si Marine Petit vit sans regret, c’est que la jeune femme de 26 ans s’est épanouie à travers ses études. D’abord étudiante en BTS Assistant manager, elle s’est ensuite orientée vers une licence en Gestion des Organisations au sein de GESCIA. Une école formatrice dans le domaine de la gestion des organisations et du développement à l’international avec qui elle a profité du programme Erasmus. « J’ai vécu six mois à Malte. J’étudiais en alternance, je travaillais au comité olympique sur place et j’étais entraîneur de gymnastique.»

 

Transmettre les valeurs du sport

L’ancienne athlète achève actuellement un master 2 en management du sport, en alternance. « J’aide à organiser des séjours qui ont un lien avec le sport, souvent le football ou le rugby. Je gère les aspects logistiques, les activités proposées, la restauration. Je ne suis plus sportive mais c’est un monde que j’affectionne particulièrement et où je pense avoir des petites choses à apporter. Les valeurs sportives sont ancrées en moi, comme l’esprit d’équipe, le respect ou l’envie de se dépasser et de ne jamais lâcher. Je conserve cela dans mon travail au quotidien. »

 

Source : Mejdaline Mhiri, Magazine Les Sportives

Retrouvez le magazine sur Facebook