Casting

Alexandre Turel

Ingénieur EI-2I Polytech Sorbonne

CFA des Sciences

Il n’y a pas mieux que l’apprentissage...

Poursuivre ses études et acquérir de l’expérience professionnelle en même temps, voici la recette du succès d’Alexandre Turrel ! Il a fait le choix d’intégrer le CFA des Sciences pour suivre sa formation d’ingénieur Polytech Sorbonne en alternance. Aujourd’hui en 4e année, il se prépare à devenir ingénieur électronicien spécialisé en informatique industrielle.

Après sa licence en électronique, électrique et automatique à Sorbonne Université, Alexandre a souhaité donner une nouvelle orientation à son parcours. « Ayant déjà suivi 3 ans d’études théoriques, j’avais envie de passer à la pratique et de découvrir le monde de l’entreprise, sans pour autant perdre de vue mon objectif : devenir ingénieur » explique-t-il.

La solution ? Une formation en alternance. Quoi de mieux, donc, que Polytech Sorbonne qui, grâce à son partenariat avec le CFA des Sciences, forme des ingénieurs en apprentissage dans la spécialité d’Alexandre : l’électronique.

« Pour ceux qui n’ont pas suivi la prépa intégrée Polytech, l’admission en cycle ingénieur se fait sur dossier. C’est plus compliqué, mais avec un bon dossier et une forte dose de motivation, j’y suis arrivé ! ». Alexandre est aujourd’hui en 4e année du cursus ingénieur Electronique et informatique – Parcours informatique industrielle.

Autre phase délicate : trouver l’entreprise qui accueillera l’apprenti pendant 3 ans. L’aide à la recherche d’entreprise est ainsi l’une des missions essentielles du CFA des Sciences. « Il n’a pas été facile de trouver mon entreprise, mais j’ai eu beaucoup de chance. Je suis en alternance chez Sony et c’est vraiment une super expérience ! Tout se passe très bien, même si je dois reconnaître que les premières semaines en entreprise ont été difficiles car je n’avais aucune expérience » se souvient Alexandre.

« Le fait de mettre en application ce qu’on apprend en cours est vraiment très motivant pour continuer à apprendre. On sait pourquoi on apprend, rien ne reste théorique. L’apprentissage nous jette tout de suite dans le grand bain. Et c’est ce que j’aime ! »

« Lorsque j’aurai mon diplôme d’ingénieur, j’aurai déjà 3 ans d’expérience. C’est un vrai plus. Il n’y a pas mieux que l’apprentissage. On est dans l’entreprise pour 3 ans et les équipes comptent vraiment sur nous » conclut Alexandre.

En savoir plus sur :